Skip to content

Toujours plus de surface habitable par personne

29 septembre 2021

surface habitable en Suisse

Près de 30% des heures de travail pourraient être effectuées à domicile à l’avenir dans les secteurs qui le permettent. En conséquence, de nombreux salariés passeront plus de temps à la maison. Ainsi, certains ménages auront besoin de plus de surface habitable pour que ceux qui travaillent puissent s’installer confortablement avec leur écran et autres équipements.

La demande de grands logements augmente à cause du Covid-19

La hausse de la demande de logements de plus grande taille, afin de pouvoir travailler à domicile dans des conditions optimales, est particulièrement prononcée sur le marché des logements locatifs. En juin 2021, le nombre d’abonnements de recherche pour des appartements de 3 à 4,5 pièces était nettement plus élevé qu’en juin 2020. Sachant que les ménages d’une ou deux personnes représentent une part toujours plus importante du nombre de ménages supplémentaires par an, cela est particulièrement impressionnant. La demande supplémentaire pour les petits appartements était récemment bien moins dynamique; elle était même négative pour les appartements de 1 à 2,5 pièce. On peut donc s’attendre à une hausse de la surface habitable par personne à la suite de la pandémie de Covid-19.

surface habitable en Suisse

Le vieillissement de la population accroît le besoin en logements

La surface habitable par personne était déjà en augmentation en Suisse avant la pandémie. D’après les dernières évaluations, celle-ci est désormais de 46 m2 par habitant. C’est dans l’est de la Suisse, dans les cantons de Thurgovie, Schaffhouse et des deux Appenzell, que la surface habitable par personne est la plus importante. La valeur est nettement inférieure à la moyenne dans les cantons urbains de Genève et Bâle-Ville. La raison de cette tendance à long terme ne réside pas seulement dans la hausse de la demande d’appartements plus grands. Elle est principalement due à un recul du nombre d’habitants par logement qui augmente la surface par personne, et la forte croissance des ménages ne comptant qu’une ou deux personnes y contribue de manière décisive.

L’analyse par catégories d’âge montre que le nombre d’habitants par logement diminue fortement chez les locataires de plus de 55 ans, ce qui augmente la surface habitable moyenne. C’est souvent le cas lorsque les enfants déménagent et fondent leur propre ménage ou bien rejoignent un autre ménage. Les personnes de plus de 74 ans consomment le plus de surface par habitant, en particulier parce que la part de ménages comportant une seule personne est nettement supérieure à la moyenne.

Comme le vieillissement de la société se poursuit, le nombre de logements requis pour les ménages supplémentaires va continuer d’augmenter. D’une part, cela signifie que la construction de nouveaux logements locatifs connaîtra une demande potentielle croissante. D’autre part, cette demande restera excédentaire à long terme, en particulier dans les grandes villes où règne encore une pénurie de logements.


surface habitable en Suisse