Skip to content

La géodécision immobilière pour faciliter les projets immobiliers

11.01.2021

géodécision_immobilière

Quelle que soit votre décision immobilière, que cela concerne un achat, une vente, un investissement locatif ou encore une mise en location, il n’est pas toujours évident de comprendre le processus immobilier. On a souvent tendance à surestimer la valeur de son bien sans nécessairement prendre en compte la réalité du marché immobilier. Aujourd’hui, à partir de ce que l’on nomme la data immobilière, il est possible de mieux appréhender l’univers immobilier à commencer par l’évaluation d’un emplacement.

L’utilisation de datas immobilières

Comprendre la géodécision immobilière

De nos jours, il est tout à fait possible de bénéficier d’informations immobilières fiables et accessibles, des données précises en temps réel qui vous aiguillent dans votre décision d’achat ou de vente immobilière.

En prenant en compte des données économiques, cadastrales, fiscales, environnementales qui proviennent principalement de sources publiques des administrations, ou encore de partenaires privés, on crée des algorithmes complexes et pointus. Ces « formules » sont aujourd’hui des outils décisionnels dans la négociation, l’investissement ou la location d’un bien immobilier. L’utilisation de l’ensemble de ces outils et de ces données participe à ce que l’on nomme la géodécision immobilière.

La big data immobilière

La big data ou smart data dans certains cas sont un ensemble de données recueillies en un important volume. Les données sont de natures diverse : géographiques, environnementales, sociales, économiques, fiscales, etc. Comme ce nombre ne cesse de croître année après année, il est impérieux de savoir les traiter en prenant en compte 5 composantes : La vitesse : nécessité de traiter les données en temps réel ; La variété : les différents formats des données provenant de sources diverses ; Le volume : les données proviennent en grand nombre. La véracité : il est impératif de déceler le vrai du faux quand on reçoit une information, de vérifier sa pertinence ; La valeur : quelle est la valeur ajoutée de cette data ?

Le monde immobilier a bien cerné les enjeux du traitement de telles données : prospection digitale, gestion des tâches quotidiennes, automatisation, diffusion des annonces en ligne, etc. En parallèle, les sources de données se sont multipliées : ordinateurs et téléphones, sites Web, réseaux sociaux, blog immobilier, campagnes emailing, SMS, signalétiques, prospectus, flyers, etc. Tous ces supports ont changé en profondeur la relation entre les agents immobiliers et les clients.

Les enjeux de la smart data

Une collaboration en toute transparence avec le client

Avec la smart data, les agences immobilières peuvent plus facilement toucher un prospect ou suivre un client, mais surtout lui apporter une expérience inédite en l’épaulant dans son projet immobilier. Par exemple, en tant que professionnel immobilier, la data immobilière permet de mieux connaître vos clients et prospects, les toucher plus efficacement. Les données qui les concernent sont de natures diverses et participent à établir un profil utile dans votre relation.

Une demande des clients

Pour faciliter leurs projets immobiliers, les clients s’avèrent très friands de ces nouvelles technologies et notamment de l’utilisation de la data. En effet, ces données permettent de gagner du temps et d’économiser de l’énergie dans le processus immobilier, que ce soit la vente ou l’achat par ailleurs.

Trois technologies intéressent particulièrement les clients : La recherche géolocalisée ; Les visites virtuelles ; La géodécision immobilière.

En ce qui concerne la recherche géolocalisée, celle-ci offre aux clients et futurs clients une navigation fluide sur une carte interactive ainsi qu’une vision globale de l’ensemble des biens détenus dans le portefeuille de l’agence immobilière. Plus prosaïquement, l’internaute va visualiser un secteur en particulier, considérer les offres et les tarifs proposés pour prendre une décision en conséquence en fonction de son budget, de ses besoins et de l’environnement du bien immobilier recherché. A noter que pour un vendeur, la recherche géolocalisée peut l’aider à obtenir un prix plus juste en fonction des biens proches de son secteur.

Avec les visites virtuelles, le visiteur/internaute gagne un temps non négligeable. Pour l’agence immobilière, c’est l’assurance d’obtenir des contacts de qualité, de personnes déjà intéressées par le logement qu’elles auront déjà « pré-visité ».

Enfin, la géodécision immobilière est un moyen très pratique et résolument actuel qui permet d’évaluer l’emplacement d’un bien en tenant compte de dizaines de critères comme les commodités, le voisinage, le temps de trajet, la qualité des transports en commun, etc. La géodécision immobilière s’avère un excellent outil dans la prise de décision acheteur ou locataire, mais également pour le vendeur qui peut rapidement évaluer : Les points forts d’un bien ; Les points d’intérêt et les services de proximité pour l’enrichissement de son annonce immobilière ; Le temps de trajet à vélo, en bus, à pieds.

Smart data et professionnel de l’immobilier

Contrairement à ce que l’on peut craindre, la smart data et la big data ne vont pas se substituer au métier des professionnels de l’immobilier. En effet, les qualités humaines inhérentes au processus d’achat et de vente, que ce soit ans la phase de négociation ou de conseils par exemple, ne peuvent être remplacées par une technologie digitale. Néanmoins, cet outil qu’est le traitement de data à grande échelle s’avère un moyen très efficace pour la prise de décision. C’est indéniablement une valeur ajoutée au métier d’agent immobilier.

Aujourd’hui, et surtout depuis l’ouverture de la base DVF « Demandes des Valeurs Foncières » des services fiscaux, les professionnels de l’immobilier disposent de nombreuses sources pour obtenir des renseignements utiles quant à l’emplacement et l’environnement d’un logement. On peut notamment citer les chiffres officiels de l’INSEE, mais surtout ceux des bases de données comme PERVAL/BIEN ou encore PATRIM. Ces critères sont déterminants pour réaliser une transaction immobilière.

Avec ce genre de données récoltées, l’agence immobilière peut anticiper le comportement d’un futur client ou d’un prospect et lui proposer une offre personnalisée, adaptée à ses besoins.

Smart data et optimisation du métier d’agent immobilier

En utilisant la smart data immobilière, l’agence s’inscrit dans une démarche qualitative. Toutes les données recueillies via les différents supports ne sont égales entre elles et ne méritent pas nécessairement d’être exploitées. Trier le bon grain, jeter l’ivraie pour ne garder que des données de qualité, voici comment optimiser un levier de promotion pour mettre ne valeur un bien et proposer, le cas échéant, une estimation adéquate.

De plus, avec l’entrée en vigueur de la loi sur le RGPD, chaque agence immobilière doit est soumise à des règles strictes en matière de collecte et d’exploitations des données personnelles. En effet, chaque renseignement récolté doit faire l’objet d’une utilisation spécifique. L’utilisation de la smart data dans le cadre de la géodécision immobilière s’avère donc pertinente puisque chaque professionnel de l’immobilier ne recueille et n’utilise que la data immobilière vraiment utile. Cela permet en parallèle, les risques relatifs au trop-plein de données

Comprendre la géodécision immobilière

Géodécision en détail

Pour mieux cerner ce qu’est la géodécision immobilière, c’est un service en ligne qui permet d’évaluer n’importe quelle adresse en France métropolitaine en repérant ses points forts et les points à améliorer. En prenant en compte des dizaines d’indicateurs aisément compréhensibles, l’internaute obtient en quelques clics tous les renseignements pertinents sur l’environnement d’une adresse en particulier.

Avec la géodécision immobilière, chacun est capable de répondre à des questions essentielles comme : Est-ce un bon emplacement pour acquérir un bien immobilier ou le louer ? Le logement est-il bien desservi par les transports en commun ; Quels sont les services de proximité et où sont-ils ? : crèche, école, médecin, etc. ; L’environnement est-il bruyant ? Y a-t-il une pollution quelconque ? Qualité de l’air, ensoleillement ? Comment est exposé le logement ? Quelle est la qualité du réseau Internet pour cette adresse précise ? : 4G, arrivée prévue de la fibre, Très Haut Débit. Quel accès au développement durable ? : présence de bornes de recharges électriques, vélo ou auto partage ; Quel accès aux loisirs ? : théâtre, cinéma, sport ; Etc.

Autant de questions qui, bien évidemment, vont participer au processus immobilier et décider les acheteurs à se tourner vers tel bien.

Avec un tel dispositif à disposition, chaque internaute, chaque prospect et chaque futur client qui s’engage dans une démarche immobilière peut être assuré de s’appuyer sur un professionnel de confiance, indépendant, qui va l’éclairer dans ses prises de décisions et sécuriser son projet immobilier.

Géodécision immobilières et innovation

La géodécision immobilière ou la disruption de l’immobilier Avec un outil ultra puissant comme la géodécision immobilière, on peut clairement affirmer que le secteur immobilier est en train de se révolutionner. Il ne suffit plus de connaître un bien, il faut élargir ses connaissances à son environnement.

Choisir un logement ou un bureau pour les professionnels — cette technologie s’adresse autant aux particuliers qu’aux professionnels — s’effectue en prenant en compte les contraintes et des besoins spécifiques. En recourant à ce procédé innovant, il est maintenant possible de choisir un emplacement immobilier qui correspond à un budget et surtout à un projet de vie. Pour les particuliers, cette alternative permet de gagner en efficacité puisque chaque client peut trouver rapidement une adresse idéale, et ce en toute transparence.

Le secteur de l’immobilier qui connaît déjà de grands bouleversements avec la digitalisation poursuit donc sa mue. Et le développement de la smart data ainsi que l’arrivée de l’intelligence artificielle va profondément changer le marché immobilier.

Avec la géodécision immobilière, il ne s’agit plus de maitriser la plus grande offre possible, mais de capter la demande le plus tôt possible afin d’y répondre de la manière la plus pertinente qui soit.