Skip to content

Les évolutions divergentes du prix des loyers résidentiels

18 août 2021

Les frais de logement constituent le principal poste de dépenses du budget de la plupart des ménages suisses. La part moyenne est de 35 % pour les ménages unipersonnels, de 25 % pour les ménages en couple et de 24 % pour les ménages avec enfants. Par conséquent, il est important de savoir comment évoluent les loyers résidentiels respectifs.

Cependant, il n’y a pas de réponse claire à cette question. Les prévisions sont de toute façon entachées d’incertitude. Mais même rétrospectivement, la réponse à la question “les loyers ont-ils augmenté ou diminué ? “ dépend fortement de ce qui est mesuré et de la méthode utilisée. En outre, pour chaque cas particulier, il faut tenir compte non seulement de l’évolution du marché, mais aussi et surtout des conditions de vie, c’est-à-dire de l’emplacement et du type de logement occupé et de la durée du séjour dans le même appartement.

L’exemple suivant (purement fictif) montre à quel point les coûts de location pour une même personne dans une même commune de résidence ont pu évoluer différemment au cours des dernières années: Anna louait début 2015 un appartement de 2,5 pièces dans une commune d’agglomération typique pour 1300 francs par mois (sans les frais annexes). À l’époque, elle avait 23 ans et était célibataire. Maintenant que presque 7 ans se sont écoulés, la question se pose : Anna paie-t-elle plus ou moins de loyer aujourd’hui ?

Situation de vie 1 

En 2021, Anna est toujours célibataire et habite dans le même appartement. Pendant cette période, il n’y a pas eu de rénovations permettant d’augmenter la valeur qui aurait pu être répercutée sur le loyer. Les frais annexes sont également restés inchangés.

Dans ce cas, Anna paie maintenant environ 110 francs de moins, soit 1190 francs par mois. En effet, le taux d’intérêt de référence pour les contrats de location existants est passé de 2 % en mars 2015 à 1,25 % actuellement, et Anna a fait valoir ses droits à une réduction de loyer*. Elle a ainsi pu réduire son loyer mensuel d’un bon 8 %.

Situation de vie 2

En 2021, Anna a déménagé dans un autre appartement ancien existant de 2,5 pièces dans la même commune. L’appartement a le même niveau de finition, la même taille et une qualité d’emplacement comparable à l’appartement précédent. Quelle est désormais la charge mensuelle?

Sur le marché des appartements de 2,5 pièces, les loyers demandés sont à peu près les mêmes qu’en 2015, de sorte qu’Anna devrait payer à peu près le même loyer qu’à l’époque. Toutefois, si l’on tient compte des caractéristiques de qualité des deux appartements, une image différente se dessine. Sur la base des données des contrats de location effectifs, on voit qu’aujourd’hui, en moyenne, il faut payer environ 4 % de plus qu’au début de 2015 pour un appartement locatif de même taille, équipé de manière comparable et doté de la même qualité d’emplacement en Suisse. Dans la région où se trouve l’appartement d’Anna, la hausse des loyers est même de 6 %. De ce point de vue, on peut supposer qu’Anna a une charge plus élevée aujourd’hui qu’à l’époque, d’environ 1400 francs de loyer par mois. Cette augmentation correspond à peu près à l’augmentation moyenne des salaires en Suisse.

Situation de vie 3 

En 2021, Anna est heureuse en couple et vient d’emménager dans un appartement de 3,5 pièces avec son compagnon. Combien le couple paie-t-il et quelle est la demi-part d’Anna ?

Dans le domaine des appartements de taille moyenne, l’indice de prix des loyers demandés de Wüest Partner montre que les loyers des objets annoncés en Suisse ont baissé de 9 % en moyenne depuis le début de 2015. Cela est principalement dû à l’augmentation importante de l’offre résultant de la forte activité de construction de ces dernières années. Anna et son compagnon ont donc de grandes chances de trouver un appartement neuf nettement moins cher qu’il y a six ans. Dans la commune où Anna vivait auparavant, le loyer typique d’un appartement neuf de 3,5 pièces est d’environ 2000 francs. Dans ce cas, on peut supposer que la charge proportionnelle d’Anna est de 1000 francs par mois. Si le couple avait cherché un tel appartement il y a 5 ou 6 ans, le loyer proposé sur le marché à cette époque aurait probablement été plus élevé.

Les tendances en matière de loyers sont très différentes sur le marché du logement locatif. Pour cette raison, il n’est pas facile de dire si les loyers sont en baisse ou en hausse. Ce qui est clair, c’est que les évolutions de ces dernières années ont été particulièrement avantageuses pour les locataires qui vivent dans le même appartement depuis longtemps. L’évolution des taux d’intérêt et le droit du bail actuel ont fait que les loyers des contrats en cours ont, en moyenne, baissé depuis 2011. Mais non seulement les loyers des contrats de location existants ont majoritairement diminué au cours de la dernière décennie, mais aussi l’offre a montré une tendance à la baisse dans certains cas au cours des dernières années – cette situation devrait être particulièrement réjouissante pour ceux qui recherchent un nouvel appartement de taille moyenne et qui ont un certain degré de flexibilité en ce qui concerne la localisation et les caractéristiques de l’appartement.


* Pour une baisse du taux d’intérêt de référence de 0,25 point de pourcentage, on a droit à une réduction de loyer de 2,91 %.


Vous trouverez des analyses plus détaillées sur l’évolution des loyers dans l’édition de printemps de l’Immo-Monitoring 2021.

Les données trimestrielles actualisées sur les indices des loyers demandés peuvent être consultées ici.

L’indice des prix des loyers de l’Office fédéral de la statistique est également mis à jour trimestriellement.